10. S’agissant de l’intégration scolaire des enfants et des jeunes en situation de handicap, y a-t-il une différence entre les élèves atteints de déficiences intellectuelle, physique ou sensorielle ?

 

Le type de déficience de l’élève intégré a un effet sur la manière dont l’intégration scolaire va être réalisée et vécue. Parmi les aspects pertinents, on peut notamment relever les suivants :

  • Un-e élève atteint-e de déficience intellectuelle intégré-e en classe ordinaire bénéficiera généralement d’un plan d’études adapté. On parle dans la plupart des cantons d’un programme éducatif individualisé (PEI). Celui-ci consiste en un plan écrit, basé sur l’inventaire des forces et besoins de la personne, mentionnant les objectifs, les moyens, les stratégies, les délais et faisant l’objet d’une évaluation continue.

  • Un-e élève atteint-e d’une déficience physique ou sensorielle, en revanche, suivra généralement le même programme que ses camarades, mais en bénéficiant des aménagements nécessaires pour combler les désavantages induits par sa déficience. L’élève est en droit de bénéficier de mesures de compensation des désavantages, telles que moyens auxiliaires, assistance personnelle, ou adaptation des supports d’apprentissage et d’examen.

< Question précédente                           Question suivante >