15. Qu’entend-on par « handicap » ?

La définition du handicap a évolué au fil de l’histoire.

Modèle médical/individuel du handicap (19e siècle) 
Le modèle médical/individuel considère le handicap comme un problème de l’individu, directement causé par une maladie, un traumatisme ou un autre problème de santé, et requérant des mesures individualisées (soins et moyens techniques) permettant de rétablir ou de compenser autant que possible les fonctions biologiques déficientes de la personne concernée.

Modèle social du handicap (années '70) 
Le modèle social considère à l’inverse que le handicap n’est pas un problème de la personne, mais de l’environnement social dans lequel elle évolue. Il considère le handicap comme le résultat de l’inadéquation de la société aux spécificités de ses membres. Le handicap renvoie alors à tout ce qui impose des restrictions aux personnes concernées, qu’il s’agisse de préjugés individuels, de discriminations institutionnelles, de bâtiments publics ou moyens de transport inaccessibles, d’une éducation ségrégative, d’organisations du travail génératrices d’exclusion, etc. Selon ce modèle, il incombe à la société d’évoluer pour que les personnes atteintes dans leur santé ne soient plus handicapées ou, plus exactement, pour qu’elles puissent disposer des mêmes droits et possibilités que toutes les autres personnes.

Modèles interactifs ou bio-psychosociaux du handicap (actuels)
Ces modèles tels que la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF) de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Processus de production du handicap (PPH) se sont développés en réaction aux visions traditionnelles partielles que peuvent offrir les deux premières approches. Les modèles actuels tentent de tenir compte des aspects tant individuels qu’environnementaux dans leur manière de définir le handicap.
Le modèle du handicap développé par la CIF est basé sur les interactions complexes qui existent entre les fonctions corporelles et la capacité d’exercer des activités ou de participer à différents domaines de la vie. La terminologie de la CDIP se réfère à la définition de la CIF.

Dans les textes de loi, le handicap est notamment défini de la manière suivante :

Définition du handicap selon la Loi sur l’égalité pour les handicapés (LHand)
La LHand considère une personne comme étant en situation de handicap lorsqu’une « déficience corporelle, mentale ou psychique présumée durable l’empêche d’accomplir les actes de la vie quotidienne, d’entretenir des contacts sociaux, de se mouvoir, de suivre une formation ou une formation continue ou d’exercer une activité professionnelle, ou la gêne dans l’accomplissement de ces activités » (art. 2, al. 1, LHand).

Définition du handicap selon la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH)
Pour l’ONU, les personnes en situation de handicap sont des « personnes qui présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles durables dont l’interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité avec les autres » (art. 1 CDPH).

< Question précédente                           Question suivante >