Accessibilité et directives

Si des personnes ne peuvent pas du tout accéder aux informations numériques, ni les comprendre, ou qu’elles ne peuvent le faire qu’avec peine et au prix de grands efforts, elles se trouvent désavantagées ; il leur est plus difficile de prendre part à certains domaines de la vie. Cela peut être le cas lorsqu’un handicap fonctionnel, par exemple visuel, auditif ou cognitif, se répercute sur l’accès à l’information et sur le traitement de l’information. Les aptitudes fonctionnelles sur le plan moteur jouent également un rôle important pour le maniement des TIC. Par conséquent, les TIC devraient être facilement accessibles et ne présenter d’obstacles pour personne.

La question de l’accessibilité recouvre les initiatives et les mesures prises pour permettre à tout un chacun d’accéder aux informations par l’intermédiaire des TIC. Il s’agit d’éliminer les obstacles techniques, juridiques et autres, qui entravent l’utilisation des TIC par certaines personnes, notamment les personnes en situation de handicap ainsi que les personnes âgées.

Depuis que l’accessibilité numérique est ancrée légalement comme étant une condition indispensable à la réalisation de l’égalité pour les personnes en situation de handicap, cette thématique est traitée par plusieurs organisations privées et publiques. Comme le montrent les exemples présentés ci-dessous, les efforts déployés concernent essentiellement la sensibilisation des prestataires dans le domaine des TIC de même que l’élaboration de normes et de directives ayant pour but d’assurer l’accessibilité.

Informations générales

  • Le Département fédéral de l'intérieur fournit sur son site internet des informations et conseils visant à éliminer les obstacles à la communication pour les personnes en situation de handicap. 

  • La rubrique L’accessibilité en 4 points sur le site du canton de Vaud émet des recommandations à l’attention des contributeurs, c'est-à-dire celles et ceux qui rédigent et tiennent à jour le contenu du site du canton de Vaud. Un aide-mémoire rassemblant les directives de base destinées aux contributeurs ainsi qu’une checklist de contrôle de l’accessibilité sont également mis à disposition.

  • Le site internet Piloter l’accessibilité présente un aperçu de la thématique. Il vaut la peine de commencer par exemple avec la rubrique « Accessibilité numérique : pour qui, pourquoi ? »

  • La liste de contrôle pour l’accessibilité appliquée par l’administration fédérale est disponible en ligne. 

  • Un guide pour la création d’interfaces internet simples à utiliser pour les personnes ayant une déficience cognitive peut être obtenu gratuitement auprès de Facile à surfer (disponible en quatre langues). 

  • La Fondation suisse pour une technologie adaptée aux personnes handicapées Accès pour tous (en allemand et anglais) est devenue le centre suisse de compétence en matière d’accessibilité du web pour les personnes en situation de handicap.

  • DAISY est une organisation ayant acquis une longue expérience dans le domaine de l’amélioration de l’accessibilité numérique des informations. Elle propose aussi une offre spécifique, à savoir la norme DAISY. DAISY est l’abréviation de « Digital Accessible Information System » (système d’information numérique accessible).

  • Atalan est l'une des principales sociétés de conseil spécialisées dans l'accessibilité numérique en France. Son expertise qui couvre les différents types de contenus numériques (sites internet, intranets, applications mobiles, progiciels, vidéos, documents bureautiques, PDF et ePub) est aujourd'hui fortement reconnue.

Normes et directives

-
Sur le site de l’Agence européenne pour l’éducation adaptée et inclusive
  (L’Agence) (en englais) se trouve une collection complète de ressources, y
  compris des standards internationaux en matière d’accessibilité et des
  directives pour les concepteurs web, les autorités et les utilisateurs.

- Dans les Directives P028, la Confédération a réglé en détail la question de la
  mise en œuvre de l’accessibilité au sein de l’administration fédérale centrale.

- Souhaitant faciliter et accélérer la réalisation de l’accessibilité au niveau des
  cantons, des communes et d’autres secteurs des pouvoirs publics,
  l’association eCH a adopté la norme d’accessibilité eCH-0059.

Moyens d’enseignement et d’apprentissage accessibles

Dans le contexte de scolarisation intégrative, la participation des personnes en situation de handicap sur la base de l’égalité avec les autres implique en particulier que les moyens d’enseignement et d’apprentissage soient facilement accessibles pour tous. À cet égard s’imposent encore des interventions.

Mais la situation semble complexe, ainsi que le montrent non seulement l’étude de faisabilité « Barrierefreie elektronische Lehrmittel im ePub 3 Format » réalisée par la fondation Accès pour tous, mais aussi les projets TIC de l’Agence européenne pour l’éducation adaptée et inclusive.

Suite à l'étude de faisabilité d'Accès pour tous, un projet intitulé « Accessibility Goes mainstream / Barrierefreie elektronische Lehrmittel im ePub 3 - Format » a été lancé. Celui-ci démontrera dans son enquête pilote, que les technologies modernes et les standards courants pour les publications électroniques peuvent également satisfaire aux exigences des apprenants ayant des troubles ou en situation de handicap.  

Il existe des services spécialisés qui se chargent de remanier les moyens d’enseignement et d’apprentissage couramment employés à l’école ordinaire de façon à les rendre accessibles aux personnes atteintes de déficiences visuelles. Il y a par exemple :

Le Site Info-Handicap du canton de Vaud permet d'avoir un aperçu des nombreusesbibliothèques francophones qui mettent à la disposition de personnes malvoyantes des livres, des journaux et des périodiques numérisés, en braille ou en gros caractères.

Sur le site de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg se trouve des informations sur divers services et ressources.